Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Villes nouvelles françaises 2001-2005
 

Les Objectifs

Parler de villes nouvelles aujourd’hui est pratiquement un contre-sens. Les villes auxquelles on fait référence ont maintenant trente ans. Elles gardent tout leur intérêt pour qui veut réfléchir à l’urbanisme. Mais il n’en reste pas moins qu’elles sont le fruit d’une politique qui répondait à un contexte particulier, celui de la fin des années 1960, marqué par une croissance démographique et économique importante dont on prévoyait le prolongement.

Une des motivations profondes ayant conduit à la politique des villes nouvelles, notamment formulée par le schéma d’aménagement et d’urbanisme de la région parisienne (S.D.A.U.R.P.), résidait dans la notion de polycentrisme. Cette notion contient à la fois une volonté d’orienter la croissance dans des secteurs choisis, d’y développer une certaine densité urbaine et de créer des bassins de vie.

Comment la notion de polycentrisme a-t-elle été appliquée ? Quels en sont les résultats ? Et quelle en est la validité dans le contexte actuel ?

Les villes nouvelles et le polycentrisme

L’aménagement de la région Ile-de-France

Le schéma directeur de la région Ile-de-France